Mettre en place un projet éducatif territorial

Commune urbaine (ville de banlieue avec quartiers « politique de la ville ») de 20 497 habitants située en Ile-de-France qui compte 3 087 enfants scolarisés dans le 1er degré

Présentation résumée :

Après consultation des parents par questionnaire et des enseignants, la ville a fait le choix du mercredi matin pour la 5ème matinée et de demander une dérogation pour concentrer le nouveau temps périscolaire de 3 heures sur une après-midi, le mardi ou le jeudi, en partageant les écoles de la ville en deux secteurs.
Les autres journées restent sans changement.
Le choix est motivé par les espaces disponibles sur certains quartiers et le recrutement des animateurs.
La ville mobilise fortement des locaux extérieurs à l’école en proximité.

Points forts du projet :

  • Qualité de la démarche du projet (diagnostic/suivi/évaluation) 
    Un diagnostic des espaces, des ressources humaines et des compétences disponibles a été combiné avec une concertation sur le projet (valeurs, objectifs, thèmes, activités) en recherchant l’articulation avec le temps scolaire et les projets d’école. 
    L’évolution et l’adaptabilité du projet est souhaitée en lien avec l’évaluation.
  • Adaptation aux caractéristiques de la commune
    La question des locaux et de leur proximité des écoles a été une préoccupation pour éviter des transports longs et coûteux.
    La ville a même sollicité l’usage de locaux d’entreprises dans un quartier démuni d’équipement proche et n’a pas exclu l’usage des salles de classes.
    La ville s’appuie sur les associations et clubs sportifs locaux et sur ses propres équipements, avec cependant des disparités entre quartiers et des difficultés liées à la superficie de son territoire.
    Ainsi, le choix de concentrer les nouvelles activités périscolaires (NAP) sur une journée est justifié par la disponibilité des locaux et des animateurs et par le partage des écoles en deux secteurs sur des jours différents.
  • Utilisation des ressources locales
    La ville combine une coordination et une organisation en régie directe et la mobilisation d’associations pour compléter et enrichir l’offre et favoriser la proximité.
  • Pistes d’évolution
    L’évaluation et le suivi par le comité de pilotage sont pensés comme support de l’évolution et de l’adaptabilité du projet.

Organisation des horaires dans le cadre du PEDT (maternelle et élémentaire) :

 

Ces exemples peuvent vous intéresser

Des activités périscolaires accessibles aux enfants en situtation d'handicap
Commune rurale de 1 900 habitants située en Rhône-Alpes qui compte 200 enfants scolarisés
Commune urbaine de 123 704 habitants située en Lorraine comptant 92 45 enfants scolarisés