Mettre en place un projet éducatif territorial

Commune urbaine de 123 704 habitants située en Lorraine comptant 92 45 enfants scolarisés

Présentation résumée :

La commune  a fait le choix, après concertation avec ses partenaires institutionnels, les parents et les enseignants, d’avoir une régularité d’organisation tous les jours et de prolonger le périscolaire du soir  en y englobant le nouveau périscolaire. Et, la cinquième matinée est le mercredi avec un horaire un peu décalé (9h/12h).

La ville a développé depuis 2008 un projet éducatif local (PEL) et l’accueil sur la pause méridienne et le périscolaire qui n’avait pas été organisé auparavant.
Elle a porté une attention particulière à la qualité de la pause méridienne.
Le mercredi, ce sont les accueils de loisir sans hébergement (ALSH) qui assurent le repas pour les enfants inscrits.
Chaque journée scolaire a été allégée.
Une très forte coordination ville/Education nationale existe.

Eléments qualitatifs (points forts du projet) :

  • Qualité de la démarche du projet (diagnostic/suivi/évaluation)
    Une concertation très importante et multiforme a permis de mobiliser tous les acteurs et de dépasser des oppositions initiales.
    Elle se poursuit à travers un comité de suivi et des liens réguliers avec les conseils d’école.
    Le PEDT a été précédé de deux ans par un PEL et a donc prolongé sa démarche récente.
    Une forte coopération institutionnelle a permis de dépasser les difficultés.
    Elle se produit en continu avec un IEN délégué à cette mission.
    L’articulation temps scolaire et périscolaire / projets d’école et périscolaire/ socle commun est très affirmée.
    Des activités calmes ont été introduites sur le temps de midi.
  • Adaptation aux caractéristiques de la commune
    Une forte attention a été portée sur la pause méridienne peu investie sur cette commune. La réforme a été un accélérateur de cette évolution.
    Il en est de même pour l’école maternelle en particulier pour les petits et la gestion de la sieste à cheval et en articulation entre les temps scolaire et périscolaire.
    Une réflexion partagée est engagée sur l’adaptation et l’aménagement des espaces et des locaux avec un plan d’investissement pluriannuel.
  • Utilisation des ressources locales
    La commune a cherché à mobiliser toutes les ressources éducatives locales pour répondre aux besoins. Elle s’implique directement  dans la coordination avec l’Education nationale.
  • Pistes d’évolution
    Le comité de suivi et d’évaluation doit faire des propositions d’évolution en fonction des premiers résultats constatés.

Organisation des horaires dans le cadre du PEDT (maternelle et élémentaire) :

 

Ces exemples peuvent vous intéresser

Commune rurale de 588 habitants en Champagne-Ardenne qui accueille les enfants de 3 autres communes (74 enfants concernés)
Commune rurale de 1 900 habitants située en Rhône-Alpes qui compte 200 enfants scolarisés
Commune péri-urbaine de 7 269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés