Mettre en place un projet éducatif territorial

Commune rurale de 1 900 habitants située en Rhône-Alpes qui compte 200 enfants scolarisés

Présentation résumée :

La commune de très petite taille, n’est pas intégrée dans une communauté de communes, même si des partenariats ont été instaurés entre différentes communes pour la mise en œuvre pratique des activités périscolaires.
La commune a choisi le mercredi comme cinquième matinée et concentre les trois heures nouvelles de périscolaire le jeudi après-midi.
Le projet se focalise sur les temps périscolaires et notamment sur les nouveaux temps inscrits dans la réforme des rythmes. La commune a ouvert un accueil de loisirs sans hébergement (ALSH). 

Eléments qualitatifs (points forts du projet) :

  • Qualité de la démarche du projet (diagnostic/suivi/évaluation)
    L’organisation repose sur des accueils de loisirs déclarés en périscolaire sur les cinq jours.
  • Adaptation aux caractéristiques de la commune
    La commune, de petite taille, a développé des partenariats avec d’autres communes environnantes de manière à pouvoir proposer des activités variées dans le cadre des nouveaux temps périscolaires.
  • Utilisation des ressources locales
    La commune a mobilisé ses agents et des associations locales, des bénévoles et retraités.
  • Pistes d’évolution : 
    Elle se fera à partir de l’analyse d’un questionnaire de satisfaction parents/enfants/intervenants par le comité de pilotage.

Organisation des horaires dans le cadre du PEDT (maternelle et élémentaire)

 

Ces exemples peuvent vous intéresser

Commune rurale de 692 habitants située en Auvergne comptant 76 enfants scolarisés
Commune rurale de 900 habitants située dans le centre comptait 101 élèves d’une seule école primaire publique
Commune urbaine (ville de banlieue avec quartiers « politique de la ville ») de 20 497 habitants située en Ile-de-France qui compte 3 087 enfants scolarisés dans le 1er degré